Zum Hauptinhalt gehen

Lundi, 28 février 2022 à 19h00

Ciné-conférence

Leçon 1 : « Fabrique »
La fabrique Hitchcock : comment l’invention ne doit rien au hasard

Par Dick Tomasovic (professeur en théories et pratiques du cinéma et des arts du spectacle, Université de Liège) | ciné-conférence ponctuée d’extraits de films | en langue française | 60’

► La conférence est suivie d'un interlude "snack & drink" et de la projection de Rear Window. 

‘Le Maître du suspense.’ Tel était l’un des surnoms les plus populaires du cinéaste britannique devenu le réalisateur hollywoodien par excellence. Ce titre flatteur attestait non seulement de son sens aigu de la conduite narrative mais aussi de la reconnaissance d’un savoir-faire absolu, d’une extrême aptitude à maitriser tous les paramètres de la mise en scène au point d’y piéger le spectateur. Hitchcock ne manquait d’ailleurs pas une occasion de valoriser son travail de conception en amont de la réalisation et son sens du contrôle total des éléments audiovisuels, jusqu’à faire mine de dédaigner le travail en plateau pour imposer l’idée d’un film totalement imaginé et détaillé par son esprit, exprimé à travers un story-board qu’il suffirait ensuite de concrétiser. Le maître du cinéma classique se rêvait en démiurge, capable d’imprimer à la perfection sur l’écran ses visions de créateur. Mais cette idée de maitrise suprême n’est-elle pas un mythe, au centre même de la plupart de ses grands films, à commencer par Fenêtre sur cour ?

Film-phare

Rear Window
USA 1954 | vostf | 112’ | c | De : Alfred Hitchcock | Avec : James Stewart, Grace Kelly, Wendell

Corey Jeff, reporter-photographe immobilisé avec une jambe dans le plâtre, observe les occupants de l’immeuble en face.

Hitchcock a développé une histoire de voyeurisme sur fond de psychanalyse se terminant en véritable suspense. Ce singulier cheminement est parfaitement rendu par la prouesse technique de reconstitution en studio d’un immense décor représentant l’immeuble où se déroule l’action.

Autres films-clés illustrant « Fabrique »

20 | 03 à 20h00 : Dial M for Murder | USA 1954 | Alfred Hitchcock
27 | 03 à 20h00 : Le Cuirassé Potemkine | URSS 1925 | Sergueï M. Eisenstein

Die
Dienststelle kontaktieren

Kontakt

17, place du Théâtre
L-2613 Luxembourg

Öffnungszeiten

Vorführungszeiten im Sommer – Montag bis Freitag

Tägliche Aufführungen um 18:30 und 21:00 Uhr Kartenverkauf ab 30 Minuten vor Vorstellungsbeginn

Vorführungszeiten im Sommer – Samstag und Sonntag

Samstag: 19:00 und 21:30 Uhr Sonntag: 15:00, 17:00 und 20:30 Uhr

Die vernetzte Stadt

Folgen Sie der Stadt Luxemburg in den sozialen Medien

Soziale Netzwerke

Folgen Sie der Stadt Luxemburg in den sozialen Netzwerken.